Comment déduire les frais d’achat d’un matelas

Les questions fiscales ne sont pas
facile à mâcher, encore plus maintenant que le
relevés de revenus préremplis en ligne. Peu de gens sont en fait
véritablement informé de ces aspects et conscient de la possibilité de
déduire les frais engagés pour acheter un matelas. Que ce soit
usage thérapeutique ou non, il peut récupérer 19 % voire 50 % du coût
dans l’ensemble.
Il y a évidemment des exigences à respecter et des règles spécifiques à respecter
suivez cela maintenant, nous expliquons en détail.

Déduction à 50 % –
Bonus de meubles
Cette possibilité était prévue par la circulaire 29 / E du 18/09/2013
de l’Agence des revenus que nous pouvons résumer par simplicité et commodité
Bonus de meubles (la déduction est due pour les dépenses engagées par 1 ° janvier 2016
au 31 décembre 2017): les frais pour un ou plusieurs matelas, comme beaucoup d’autres
éléments d’ameublement, peuvent être récupérés dans la mesure de 50 % de son
montant si une rénovation de bâtiment est en cours.
Il peut avoir différentes natures, comme un réaménagement
énergie, ou entretien extraordinaire ou restauration conservatrice, mais
ce qui est important, c’est que les meubles, ainsi que les matelas, soient achetés plus tard
la date de début des travaux et qu’ils sont payés par virement bancaire / postal ou
par carte de crédit / débit et que ces documents rapportent les données et les
code fiscal du déclarant. Cette documentation doit être jointe à
déclaration de revenus et doit être conservée pendant au moins 15 ans, dont 10
la ventilation de ces dépenses. Les frais du bonus de mobilier ont en effet un
plafond maximum de 10 000 euros et sont remboursés en 10 ans.

Déduction à 19 % –
Dépenses de santé
Dans ce cas, l’exigence fondamentale est l’utilisation thérapeutique du matelas, le
qui ne doit pas être détecté. Pour la signification précise de « antidécubitus
nous nous référons au décret législatif 46/97 qui l’indique comme un dispositif capable de prévenir et / ou
guérir les lésions cutanées du corps en raison de longs séjours dans le lit
même position suite à de graves pathologies.
Donc, pour récupérer 19 % des frais encourus pour un matelas orthopédique
anti-décubitus, net de la franchise de 129,11 €, je dois exister
exigences et certifications suivantes:
– le matelas doit être un dispositif médical CE en classe 1, qui
signifie que ses matières premières ont subi les tests nécessaires par
laboratoires de certification et que la méthode de construction a suivi la
protocole d’obtention du marquage CE, ainsi que la classification du matelas
antidécubite orthopédique;
– le médecin du déclarant doit délivrer une ordonnance
indiquant la nécessité du matelas orthopédique pour la pathologie de la sienne
patient;
– la facture et / ou le reçu pour l’achat du matelas doit déclarer la
code fiscal de la personne qui a engagé la dépense et qui a l’intention de l’apporter
en déduction.
Contrairement au bonus de meubles, les coûts de santé de ce type viennent
récupéré en un an dans l’année de la déclaration de revenus, effectuée
permet d’étaler le crédit Irpef en plusieurs mois. Pour
en ce qui concerne la documentation, en revanche, elle doit être conservée au moins 5 ans
de la déclaration dans laquelle il s’est présenté afin de tout mettre en ordre
cas de contrôles.

Étant donné que dans les deux
cas signalés il est important de conserver la documentation, le conseil est que
faire des photocopies aux reçus car avec le temps, ils ont tendance à se décolorer,
ou pour créer une archive numérique en numérisant tous les documents, qui
en plus d’économiser du papier, il vous permet d’avoir moins d’empreinte
et accéder plus facilement aux documents, sans avoir à se rappeler où
ont été mis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page