Le changement d’heure, comment affecte-t-il notre sommeil ?

Ce week-end qui arrive, nous changeons encore l’heure ; le dimanche matin, les horloges sont retardées et à 3 heures, il sera de nouveau 2 heures du matin. Les plus positifs apprécient ce changement d’heure en automne (on ne dort pas une heure de plus chaque jour), mais la vérité est que jouer avec notre horloge biologique a des conséquences sur notre sommeil.

Inconvénients du changement d’heure pour notre repos

Les faits montrent qu’il peut falloir plusieurs jours à notre corps pour s’acclimater au nouveau calendrier. Certaines personnes éprouvent des problèmes de sommeil, constatant un retard de réconciliation et se réveillant plus tard à l’heure fixée, avec pour conséquence l’empreinte laissée sur notre corps par le déficit de sommeil : irritabilité, manque de concentration, somnolence diurne. Cela entraîne à son tour des modifications des habitudes alimentaires qui sont étroitement liées à la qualité de notre sommeil et à notre humeur.

Le changement affecte notre rythme biologique

Pourquoi ce simple mouvement des aiguilles de la montre nous fait-il du mal ? Le Dr Alejandro Guillén-Riquelme, du laboratoire du sommeil de l’université de Grenade, explique comment fonctionne le chronomètre que nous portons tous à l’intérieur : “Le corps humain possède un mécanisme biologique de régulation du temps qui nous donne faim, sommeil, etc. à peu près à la même heure chaque jour. Ce mécanisme est connu sous le nom de rythmes circadiens. Ce processus peut être altéré par certains facteurs externes tels que le décalage horaire“.

Le psychologue du sommeil explique que “ce mécanisme (très complexe) est lié à des stimuli et informations externes, comme la lumière, la température, le bruit, etc. Grâce à ces signaux, l’organisme régule un cycle qui nous permet de nous adapter aux meilleures conditions environnementales pour la survie”.

Alors, que se passe-t-il lors du changement d’horaire ? Guillén Riquelme a la réponse : “notre corps est obligé de quitter ces adaptations, car, lors de l’établissement d’un horaire de sommeil, il faut attribuer un nouvel horaire, ce qui crée une décompensation qui mettra du temps à se rétablir. Parallèlement, le changement d’horaire, même s’il est d’une heure, modifie le temps d’exposition au soleil pendant la journée et altère l’horloge interne, et peut prendre plusieurs jours pour se réajuster”. Il poursuit en disant qu’en raison du déséquilibre lors de la tentative d’adaptation du corps au nouvel horaire, des difficultés pour commencer à dormir apparaissent. En outre, le déséquilibre dû au manque de sommeil peut provoquer des problèmes de concentration, une mauvaise performance dans les activités quotidiennes, de l’irritabilité et même des sautes d’humeur.

Comment le changement du temps affecte le sommeil des enfants

L’une des principales personnes touchées par le changement d’heure est le plus jeune de la maison, comment ? Nous avons déjà mentionné que le changement d’heure affecte notre cycle sommeil-éveil ; les enfants ont des routines encore plus marquées que les adultes, donc le changement les affectera davantage. Bien que l’idéal soit d’enlever la gravité de la question, puisqu’il s’agit d’une question transitoire et que dans quelques jours ils retrouveront leur normalité.

Un retard similaire au décalage horaire

Tous ces effets sont très similaires à ceux produits par le décalage horaire : nous faisons référence au décalage entre le temps interne de notre organisme et le temps externe ou environnemental. Comme dans le cas du changement d’heure, l’adaptation peut entraîner un certain inconfort général, des problèmes de performance, des problèmes d’alimentation et des problèmes de sommeil et d’éveil.

Il est important de savoir que, dans ces cas, nous devons donner à notre organisme une période d’adaptation, une fois cette période écoulée, tout reviendra à la normale et notre horloge interne sera reliée à l’horloge externe du lieu où nous nous trouvons.

Conseils pour s’adapter au décalage horaire

Le Dr Guillén-Riquelme, donne une série de conseils qui faciliteront certainement le changement : “Pour faciliter cette adaptation, il est pratique de respecter l’horaire de l’alimentation, de dormir dans le noir et sans bruit. En revanche, si dans les jours qui suivent le changement d’heure, nous avons plus de mal à nous endormir, nous ne devons pas nous inquiéter car il nous faudra quelques jours pour retrouver notre ancienne routine. Par conséquent, il n‘est pas bon de se concentrer sur le sommeil rapide, ou de penser que l’on commence peut-être à avoir un problème de sommeil. Si le problème se prolonge dans le temps, il faut aller voir un spécialiste, mais cette circonstance se produit rarement en cas de changement d’heure”.

Le fait d’avoir une bonne équipe de sommeil peut rendre ce trouble temporaire plus supportable. Et bien sûr, pas de panique ! Dans moins d’une semaine, notre horloge interne devrait être “à l’heure”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *