L’exercice physique améliore la qualité du sommeil

Cette question est importante car la pratique d’une activité physique (sous certaines conditions qui seront abordées dans cette entrée) est considérée comme une approche efficace et non pharmacologique pour améliorer le sommeil.

Activité physique et sommeil

Selon une large sélection de littérature scientifique, l’exercice physique en général vous aidera à mieux dormir. Toutefois, il y a certaines considérations à prendre en compte. Premièrement, vous devez adapter les activités et leur intensité à l’âge et aux conditions physiques dont vous disposez. Ce n’est pas la même chose pour une personne de 20 ans que pour une personne de 65 ans, chacun doit connaître et s’adapter à ses propres capacités et aptitudes physiques. Par exemple, il a été observé que les adolescents qui sont plus actifs physiquement sont plus susceptibles de connaître un bon sommeil objectif (mesuré par polysomnographie) et un sommeil subjectif (sensation de repos et de sommeil réparateur). Ce bénéfice augmente les jours où l’on fait de l’exercice par rapport aux jours où l’on ne fait pas de sport.

Nous supposons donc que l’exercice physique pendant la journée facilite et accélère le sommeil. Une autre exception serait qu’il est conseillé de laisser au moins quelques heures entre la fin de l’exercice et l’heure du coucher. Lorsque nous nous couchons sans respecter cette marge, l’activation physique qui accompagne le sport rendra difficile le début du sommeil. Dans d’autres cas, le sport est un grand allié pour dormir.

D’autre part, certaines études montrent que chez les personnes âgées, la pratique d’activités physiques augmente la quantité de sommeil à ondes lentes et la mémoire fonctionnelle. Il est vrai que la qualité du sommeil se détériore avec l’âge, mais il semble que faire des promenades et favoriser l’activation du corps sur une base régulière atténuerait la détérioration du sommeil, surtout après 60 ans.

L’intensité de l’activité physique, sous examen

Quant à l’intensité de l’exercice, elle devrait être suffisante pour impliquer le corps dans l’activation mais pas trop élevée pour qu’il produise des douleurs musculaires après la fin de l’exercice. Si l’intensité est très élevée, les douleurs musculaires peuvent rendre difficile le début du sommeil et provoquer un plus grand nombre de réveils.

Quels sont les effets de l’exercice sur le sommeil ?

Parmi les considérations à prendre en compte, il convient de noter que les effets de l’exercice sur le sommeil reposent sur divers mécanismes d’action. L’une d’entre elles est que, grâce à l’exercice, diverses hormones sont sécrétées qui augmentent la relaxation du corps et de l’esprit. Un autre mécanisme est que l’activité physique contribue à mettre fin aux soucis que nous avons tout au long de la journée, car ces activités exigent généralement une certaine concentration, ce qui contribue à réduire la charge mentale du stress quotidien. Cependant, le sport est une activation du corps qui rend le sommeil difficile. Il n’est donc pas conseillé de faire de l’exercice environ deux heures avant de dormir car, dans ce cas, il serait difficile de commencer à dormir. Compte tenu de ces recommandations, l’inclusion d’une activité physique adaptée à notre niveau physique peut contribuer à améliorer la santé et la qualité de notre repos.

L’activité physique comme traitement des troubles du sommeil

Malgré l’effet du sport sur le sommeil des personnes sans troubles, nous n’en avons pas discuté dans les cas où il y a des problèmes antérieurs, c’est-à-dire le sport comme traitement pour améliorer ou guérir les problèmes de sommeil. Dans ce domaine, il y a beaucoup de recherches qui couvrent ce domaine. En général, on observe que l’introduction d’une activité sportive chez divers types de patients ayant des problèmes de sommeil améliore les symptômes, favorisant un meilleur début de sommeil, un nombre plus faible de réveils et un plus grand sentiment de repos au réveil.

La pratique du sport prévient-elle l’insomnie ?

Le trouble pour lequel la plupart des recherches ont été faites sur les effets positifs du sport est l’insomnie. La raison principale est qu’il s’agit du trouble du sommeil le plus répandu et qu’il répond aux traitements psychologiques et aux changements de mode de vie. Dans ce cas particulier, on observe une diminution des symptômes. Cependant, malgré la réduction notable des symptômes, les résultats sont contradictoires lorsqu’on étudie son effet sur la rémission complète de l’insomnie.

En résumé, le sport est désormais considéré comme un traitement des troubles du sommeil qui est bon marché, accessible à tous et qui ne présente aucune contre-indication chez les personnes ne souffrant pas d’autres troubles physiques. En outre, il est recommandé de réduire l’impact d’autres problèmes physiques liés au sommeil, tels que le surpoids et l’obésité. Un autre point pertinent est que le sport semble prévenir l’apparition de problèmes de sommeil, étant considéré comme un facteur de protection de ceux-ci. De même, le sport chez les personnes qui ont surmonté un trouble du sommeil, a un effet protecteur, limitant la réapparition des problèmes et minimisant leur impact dans les cas où ils réapparaissent. Enfin, il convient de noter que le sport améliore également d’autres troubles physiques et psychologiques, de sorte qu’il est recommandé de le pratiquer de manière générale et spécifiquement pour les personnes souffrant de troubles du sommeil

Gualberto Buela Casal. Professeur de psychologie clinique et directeur du laboratoire du sommeil au Centre de recherche sur l’esprit, le cerveau et le comportement (CIMCYC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *