Nous sommes comme si nous dormions – Mattress blog

Le langage corporel… en rêve

À ce jour, de nombreuses études ont été rédigées sur le langage corporel lorsque nous sommes éveillés, mais la même chose se produit-elle pendant notre sommeil ? Les études les plus récentes le montrent : notre corps s’exprime aussi dans les rêves et si vous observez la façon dont vous dormez ou la posture adoptée par votre partenaire, vous pouvez tirer des conclusions intéressantes sur votre personnalité.

Nous dormons comme nous sommes, nous sommes comme nous dormons

Selon les calculs les plus répandus, une personne passe environ vingt-cinq ans de sa vie à dormir. Ce temps – qui représente un tiers de notre existence – nous permet déjà d’entrevoir les répercussions du sommeil sur notre vie quotidienne. En ce sens, il est clair que plus notre qualité de sommeil est bonne, plus notre état d’esprit est positif. Cependant, l’insomnie et la fatigue peuvent entraîner des sautes d’humeur et une irritabilité accrue.

Curieusement, selon des études récentes, nous, les Espagnols, faisons partie des Européens qui dorment de moins en moins bien. Bien qu’elle ait contribué à la civilisation avec l’invention – sagement mondialisée – de la sieste, l’habitude de se coucher beaucoup plus tard que le reste des Européens et de se lever à une heure similaire à la leur réduit – comparativement – nos heures de repos. Ce fait, ajouté à l’incompatibilité de la sieste avec la majorité de la journée de travail, affecte la faible qualité du sommeil dans notre pays et favorise les altérations de caractère, les problèmes d’insomnie, les états nerveux ou semi-dépressifs, etc.

Cependant, la relation entre notre façon d’être et notre façon de dormir n’est pas seulement basée sur un lien de cause à effet. Non seulement nous sommes plus ou moins irritables selon la façon dont nous avons dormi, mais selon la posture que nous adoptons pour dormir, nous sommes plus ou moins enclins à la même irritabilité. En d’autres termes, notre attitude peut être une conséquence de la façon dont nous dormons et la façon dont nous dormons dépend de notre attitude.

Cela ressemble à un tordeur de langue, mais ce n’est qu’une conclusion logique. Passer la nuit de côté ou à l’envers, les jambes tendues ou complètement rétrécies, les bras collés au corps ou autour de l’oreiller…, tous ces éléments sont significatifs lorsqu’il s’agit d’interpréter notre caractère. Chaque posture, chaque geste, chaque habitude dans le sommeil est un reflet clair de notre psychologie. Et, pourquoi pas, un indice qui nous permettra d’interpréter certains des traits de ceux qui partagent un lit avec nous.

Notre façon de dormir a-t-elle un sens ?

Le professeur Chris Idzikowski, directeur du Sleep Assessment Service à Londres, a réalisé une étude très intéressante pour laquelle il a eu la collaboration d’un millier de personnes. À partir de cette analyse, il a résumé en six les positions fondamentales que nous adoptons tous lorsque nous dormons, en reliant chacune de ces positions à une certaine façon d’être. En outre, chacune de ces positions a des répercussions différentes sur notre santé.

Selon Idzikowski : “Nous sommes conscients de notre langage corporel lorsque nous sommes éveillés, mais c’est la première fois que nous sommes capables de voir ce que notre subconscient dit de nous. Le plus intéressant est que le profil derrière chaque posture est souvent différent de ce que l’on attendrait.

Mais quelles sont ces six attitudes, comment se caractérisent-elles et que signifient-elles ?

Continuez à lire et cherchez celle qui correspond le mieux à votre style de sommeil : vous serez sûrement surpris de découvrir ce que cette posture dit de vous. La posture révèle, sans que nous puissions la contrôler, des aspects de notre inconscient. Cependant, la médecine nous conseille d’essayer de contrôler cette pulsion freudienne, car toutes les postures ne sont pas aussi saines ou favorables à notre état physique.

En général, dormir sur le ventre peut entraîner des problèmes digestifs (puisque le contenu de l’estomac atteint plus facilement la bouche) et dormir sur le dos peut provoquer des problèmes respiratoires de diverses natures. En tout cas, quelle que soit la posture que nous adoptons, le plus souvent, celle-ci reste inchangée pendant notre sommeil. On estime que seuls 5 % de la population changent de posture au cours d’une nuit donnée.

Les six positions fondamentales. Quelle est la vôtre ?

Le fœtus

Données statistiques

C’est la position majoritaire (41 % de la population adopte la position fœtale). Par curiosité, c’est aussi la position majoritaire chez les femmes (51%).

Description

La personne est couchée sur le côté, les jambes et les bras rétrécis, comme s’il s’agissait d’un fœtus.

Personnalité

Cette posture peut être associée à tort à des personnes qui véhiculent une image de timidité ou de faiblesse, car le placement du corps suggère la tendresse et le besoin maternel. Cependant, c’est une position propre aux personnes qui communiquent une grande force et une grande énergie au monde extérieur, même si ces traits sont le bouclier d’une sensibilité exagérée.

Cette posture révèle comment la force dont ils font preuve devant les autres est une ressource pour cacher leur timidité ou leur introversion. La sensibilité, cachée derrière une confiance en soi plus forte que la réalité, est la clé de la personnalité de ceux qui dorment ainsi.

Santé et bien-être

Si vous appartenez au groupe des personnes qui dorment en position fœtale, vous devez utiliser un oreiller suffisamment haut pour que la colonne vertébrale soit parfaitement alignée avec la nuque et la tête, ce qui permet d’éviter les blessures ou l’inconfort au niveau des cervicales.

Photo-Nous sommes comme un monaco endormi

Le tronc

Données statistiques

C’est la deuxième position la plus courante, avec 15 %.

Description

Ceux qui adoptent cette posture de sommeil, s’allongent sur le côté et laissent tomber leurs bras le long du corps.

Personnalité

Les “journaux” sont généralement très ouverts et sociables. Leur sociabilité marquée les amène à faire partie de divers groupes, dans lesquels ils s’intègrent facilement et où ils parviennent à démontrer, parfois, une capacité de leadership et de convocation.

Cependant, leur foi dans les autres peut les rendre quelque peu naïfs, au point de considérer comme vraie toute déclaration, qu’ils en connaissent ou non la source.

Leur crédulité les rend vulnérables, et ils doivent être particulièrement attentifs aux louanges égoïstes et aux cultes faciles.

Santé et bien-être

Dans le cas des “troncs”, il est conseillé de varier la posture tout au long de la nuit pour faciliter l’écoulement du sang.

Les nostalgiques

Données statistiques

Selon les études d’Idzikowski, le pourcentage de personnes qui dorment dans la position nostalgique est d’environ 13%.

Description

Cette posture consiste à dormir sur le côté avec les bras tendus devant vous, à angle droit par rapport à votre corps.

Personnalité

Le caractère de ceux qui dorment dans cette position a quelques caractéristiques en commun avec la façon d’être des personnes qui adoptent la posture du tronc. Ils sont à la fois sociables, ouverts et ont tendance à s’intégrer dans de grands groupes. Cependant, la crédulité des “malles” se transforme en suspicion chez les “nostalgiques”. La vision du monde de ces derniers est beaucoup plus critique, moins confiante et – dans de nombreux cas – peut conduire au sarcasme et au cynisme, selon la situation. Cette perception critique de la réalité les empêche d’accepter facilement les idées des autres, même s’ils les respectent, de sorte qu’ils peuvent devenir assez têtus.

Santé et bien-être

Dans le cas de cette posture, il est également conseillé de varier la position tout au long de la nuit, car elle peut provoquer des problèmes cardiovasculaires et, souvent, le grincement des dents.

Photo-Nous sommes comme-Monaco qui dort

Le soldat

Données statistiques.

Les “soldats” ne représentent que 8%.

Description

La posture du soldat consiste à dormir sur le dos, le corps complètement allongé et les bras attachés au corps.

Personnalité

Ceux qui dorment de cette façon se caractérisent par leur introversion et sont généralement très réservés. Contrairement aux “bûches” et aux “nostalgiques”, ils évitent les grands groupes et préfèrent les environnements calmes et détendus. Ils fuient le bruit, le chaos et le tumulte.

Dans leur vie quotidienne, ils ont tendance à être guidés par des règles très strictes qu’ils respectent toujours à la lettre et qu’ils tentent involontairement d’imposer à leur entourage.

Non seulement la régularité et la routine ne les effraient pas, mais elles sont leurs meilleurs alliés.

Santé et bien-être

La posture du soldat peut entraîner des problèmes respiratoires et n’est pas recommandée dans le cas de personnes obèses. Il provoque également de forts ronflements.

Chute libre

Données statistiques

La posture de chute libre n’est pas trop fréquente. Il ne représente que 7 % du pourcentage total.

Description

C’est une position inhabituelle qui consiste à s’allonger sur la tête et à étendre les bras autour de l’oreiller, en laissant la tête de côté.

Personnalité

Comme les “soldats” et les “bûches”, les personnes qui adoptent la posture de la chute libre, sont généralement sociables et extraverties. Cependant, ce groupe se distingue tout d’abord par sa nervosité. Ce sont des personnes très agitées et dynamiques, dont l’activité peut entraîner de graves problèmes de sommeil.

La deuxième différence réside dans leur rejet des critiques, qu’ils ne peuvent pas prendre facilement. Ils évitent tout commentaire qu’ils considèrent comme négatif et réagissent mal dans les situations extrêmes, dans lesquelles ils montrent peu de capacité d’action. De plus, leur nervosité peut les conduire à commettre de petites ou de grandes imprudences, faute de réflexion préalable.

Santé et bien-être

Il est conseillé de changer de position pendant la nuit pour éviter d’éventuels problèmes cervicaux.

L’étoile de mer

Données statistiques

Ils constituent le groupe minoritaire le plus important : seuls 5 % d’entre eux adoptent cette position à l’heure du coucher.

Description

Ils dorment comme une étoile de mer, couchés sur le dos, les bras tendus vers le haut, encerclant l’oreiller.

Personnalité

Les “étoiles de mer” se distinguent par le fait qu’elles sont des personnes altruistes, pleines de bons sentiments et suffisamment généreuses pour s’occuper de ceux qui les approchent, pour autant qu’ils viennent à elles avec de saines intentions. L’attention qu’ils portent aux autres leur permet de se faire rapidement des amis et, en général, ils évitent d’être le centre de l’attention, car ils préfèrent rester dans le fond discret des réunions et des groupes.

Santé et bien-être

Cette posture est peu utile aux personnes obèses ou souffrant de problèmes respiratoires. Dans ce dernier cas, elle peut entraîner des troubles du sommeil et des ronflements.

Vous identifiez-vous à une forme quelconque de sommeil ? Quelle que soit la position que nous adoptons pendant notre sommeil, l’important est de se sentir à l’aise. De cette façon, nous éviterons les micro-réveils pendant la nuit, en profitant des heures passées au lit. Et le matelas Triple Natura Plus est l’allié parfait pour obtenir une nuit de sommeil sans interruption dans la position qui nous fait bien dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *