Première consultation sur les troubles du sommeil

Tout d’abord, vous devez vous adresser au bon professionnel. C’est pourquoi, dans une première phase, il est conseillé de s’adresser au médecin généraliste, car, bien que le trouble du sommeil soit à l’origine de la demande, il peut être produit par d’autres causes qui doivent être traitées en premier lieu. Ce fait est particulièrement pertinent lorsque les problèmes de sommeil apparaissent de manière aiguë, c’est-à-dire qu’ils apparaissent soudainement au lieu d’être graduels et de devenir plus problématiques avec le temps.

Identifier les symptômes

Une fois en consultation, nous devons transmettre les symptômes au professionnel. Pour ce faire, il est commode que nous soyons clairs sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés. Le mieux serait de signaler les symptômes les plus fréquents ou ceux qui nous mettent le plus mal à l’aise. Par exemple, s’il nous faut quelques minutes de plus que d’habitude pour commencer à dormir et que, en plus, lorsque nous nous réveillons au milieu de la nuit, nous sommes éveillés, ce qui rend très difficile de nous rendormir, il est probable que ce deuxième symptôme soit plus problématique. Dans ce cas, nous devrions commencer par expliquer cette situation. C’est pourquoi nous devons d’abord énumérer les symptômes les plus graves ou les plus centraux. Ensuite, nous pouvons mentionner les circonstances qui se produisent d’une manière plus inhabituelle. En outre, il est pratique d’avoir des dates d’apparition claires de chacun des symptômes subis, car ces informations peuvent aider à déterminer les éventuels changements qui expliquent le trouble.

Quelle est l’origine des troubles du sommeil ?

Ensuite, dans de nombreux cas, il peut être pertinent (en particulier pour les cas d’apparition aiguë) d’informer le praticien des changements survenus à proximité immédiate de l’apparition des symptômes. Les changements physiques tels qu’un déménagement dans une nouvelle ville ou une maladie doivent être pris en compte. Cependant, les changements émotionnels sont également pertinents et impliquent des sources de stress telles que la séparation, le changement d’emploi, le licenciement, les maladies familiales, etc. Les changements qui produisent de l’anxiété et du stress peuvent influencer le sommeil et être la cause de beaucoup d’entre eux, et il peut être intéressant de les traiter même s’ils ne sont pas à l’origine du trouble.

Journal du sommeil

Enfin, dans les précédents articles de ce blog, nous avons présenté ce qu’est un journal du sommeil. Bien que, comme expliqué dans cette entrée, ce journal doit être adapté à chaque cas spécifique, il y a une série d’aspects qui sont généralement pertinents (ce sont ceux qui ont été inclus dans l’entrée). Par conséquent, tenir un journal du sommeil de la semaine précédant la consultation pour pouvoir le conserver dans cette première approche peut être une grande source d’information pour le professionnel et cela ne nous coûte pas si cher. Avec tous ces conseils, la première consultation peut être beaucoup plus profitable et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *