Projet « SENSOBED », la science au service du sommeil

Derrière ces chiffres, nous trouvons un panorama décourageant, à savoir que derrière les problèmes de sommeil, se cachent d’innombrables problèmes de santé associés, ainsi que l’impact économique et social qu’ils entraînent : les dépenses estimées pour les troubles du sommeil en un an dans notre pays s’élèvent à 2 800 millions d’euros.

Le projet « SENSOBED » UGR-Centrale de la literie

Parce qu’un repos heureux est une vie heureuse, pour la première fois en Espagne, un projet a été lancé pour concevoir et développer un dispositif sensoriel pour les foyers qui détecte les bio-signaux des principaux troubles du sommeil. Il s’agit du « Projet SENSOBED », une initiative du Grupo Centrale de la Literie et de l’Université de Grenade, dont l’objectif est de fournir aux gens un outil pour les aider à préserver la qualité de leur sommeil.

Image - Suite à la signature de l'accord SENSOBED entre l'UGR-LoMonaco

Il existe actuellement sur le marché des gadgets et des appareils qui visent à mesurer la qualité du sommeil en combinant des données qui donnent des indications telles que les mouvements ou la durée du sommeil. Cependant, en situation de laboratoire et grâce à la polysomnographie (qui mesure réellement la qualité de notre sommeil), de nombreuses autres données incommensurables sont enregistrées sans capteurs spécifiques : électrooculographie (EOG), électromyographie (EMG), électrocardiogramme (ECG), effort respiratoire, débit d’air oro-nasal, posture du corps, saturation, pouls… De plus, tout ce système est incorporé afin de ne pas interférer avec les mouvements du dormeur.

Imagen-Livio Lo Monaco et président du Conseil social de l'Université de Grenade

Les résultats offerts par ces gadgets ne sont pas aussi exhaustifs que ceux du polysomnogramme, et c’est précisément cette ligne que SENSOBED suit. Le projet propose de mettre en œuvre une solution de repos intégrale, dont l’axe central repose sur le développement d’un dispositif constitué d’un matelas avec des capteurs de dernière génération. Il s’agit d’un projet pionnier, qui vise à apporter aux foyers espagnols un outil fabriqué avec les dernières technologies et la fiabilité d’un laboratoire. Ce n’est qu’ainsi que la prévention, l’évaluation et l’intervention en matière de troubles du sommeil peuvent être couvertes. En outre, il permettra de connaître les meilleures conditions pour obtenir un sommeil réparateur et sain.

Conversations sur l'image pendant l'accord avec les sensobes à l'hôpital Real Granada

Selon les termes du Livio Centrale de la littérature, « jusqu’à présent, il manquait une solution qui, d’un point de vue global, aiderait à comprendre et à améliorer son propre repos. Fournir à l’utilisateur des outils de prévention et d’action sur les causes les plus typiques de la privation de sommeil est l’objectif du nouveau dispositif. Il est également important de souligner les coûts médicaux élevés associés aux troubles du sommeil, un coût qui pourrait être réduit en sensibilisant la population à l’importance d’un bon repos et à l’introduction progressive de solutions telles que celle proposée« .

Chaire de recherche sur le sommeil UGR-Centrale de la literie

En 2014, le Grupo Centrale de la literie a signé un accord de collaboration avec l’Université de Grenade, qui a abouti en 2016 à la création conjointe de la Chaire du sommeil, qui a donné un élan au plus grand laboratoire du sommeil en Europe, et qui suit aujourd’hui différentes lignes de recherche afin de savoir quels sont les facteurs qui nous font bien dormir.

Le travail se poursuit actuellement avec le département d’électronique et d’informatique de l’université de Grenade, avec lequel le projet « SENSOBED » sera développé.

Image-Livio Lo Monaco et Antonio toledo SENSOBED Accord UGR-LoMonaco

Le projet « SENSOBED » est un autre engagement de l’entreprise dans la recherche et le développement, comme déjà accrédité par le Certificat R+D+i réglementé par la norme UNE 166002, obtenu en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *