Retrouver la routine du sommeil.

Les horaires sont perturbés, les matins s’allongent et les nuits se raccourcissent.

Quand on veut se rendre compte que le mois de septembre est arrivé et avec lui la rentrée scolaire, mais les enfants, il n’y a personne pour les mettre au lit, où sont passées les habitudes de sommeil ?

Pourquoi est-il si important pour un enfant de bien dormir ?

Le sommeil répare et régule l’organisme, lorsque nous parlons de sommeil des enfants, nous faisons référence à la période de jour ou de nuit pendant laquelle les enfants dorment, assimilent et organisent ce qu’ils ont vu et appris, ils mûrissent également physiquement et psychologiquement, et ils initient et exercent leur indépendance vis-à-vis du monde extérieur. Le sommeil des enfants joue un rôle régulateur et réparateur dans l’organisme.

Bien dormir favorise la croissance

En tout cas, les heures de sommeil des enfants et la qualité de leur sommeil sont deux concepts fondamentaux de la croissance de l’enfant. De nombreux problèmes psychomoteurs, émotionnels et d’apprentissage découlent de problèmes de sommeil.

Bien dormir est une condition inexcusable pour une croissance saine. En outre, nous ne devons pas oublier que pendant le sommeil des enfants, l’hormone de croissance est libérée.

Ce qui ne doit pas manquer de sommeil chez les enfants.

Combien d’heures un enfant doit-il dormir ? Tout d’abord, chaque enfant est différent ; selon les experts du sommeil des enfants, les enfants ont approximativement les caractéristiques suivantes

  • Un nouveau-né dort environ seize heures au maximum pendant la journée.
  • Pour les enfants âgés de un à cinq ans, l’enfant a généralement besoin de dix à douze heures de sommeil. En général, ces heures sont réparties en dix ou douze heures pendant la nuit et deux autres pendant la journée.
  • Après l’âge de six ans, il est conseillé aux enfants de dormir pendant une dizaine d’heures.

En tout état de cause, la bonne durée est celle qui permet à l’enfant d’être pleinement performant à l’école et aussi d’être heureux et calme (fondamentalement, nous ne percevons pas chez l’enfant des symptômes de fatigue, d’irritabilité ou de mauvaise humeur).

En revanche, dans un ménage bruyant ou très agité pendant les heures précédant le sommeil, l’enfant risque de ne pas vouloir se coucher à l’heure prévue ou, s’il obéit, il mettra plus de temps que prévu à s’endormir.

Les habitudes de sommeil des enfants : créer des routines

Pour que les enfants puissent se reposer autant qu’ils en ont besoin, il est essentiel que leurs parents puissent créer l’atmosphère nécessaire dans la maison.

Cette phase ou stade pré-sommeil nécessite une série de préparations qui sont de simples remèdes maison contre l’insomnie. Nous pouvons ainsi convaincre l’enfant qu’il est temps d’aller au lit par de petites mesures telles que baisser l’intensité de la lumière ou baisser le volume de la télévision. L’idée est de créer un environnement propice au sommeil, comme si vous mettiez en scène un spectacle de théâtre.

Comme un metteur en scène, nous devons chercher des éléments qui nous permettent de suggérer le repos, la détente et le silence afin que notre public enfantin comprenne qu’il doit se coucher.

Routines et habitudes

Avant d’aller dormir, il est pratique d’habituer les enfants à une série de routines et d’habitudes, qui leur permettent d’associer rapidement ces activités au moment précédant le sommeil. Un modèle de routine pourrait être le suivant :

  • Dites à l’enfant qu’il est temps d’aller au lit un quart d’heure avant de se coucher.
  • Encouragez-le à ramasser ses jouets et habituez-le à ranger sa chambre avant d’aller dormir.
  • Faites-lui brosser les dents.
  • Demandez-lui de mettre son pyjama.
  • Accompagnez-les au lit et racontez leur une petite histoire ou, selon leur âge, parlez leur de quelque chose qu’ils trouvent agréable et qui leur permet de s’endormir.
  • Éteignez la lumière et gardez-nous à ses côtés aussi longtemps que nous le jugeons approprié, pour éviter d’éventuelles craintes de l’obscurité ou d’être laissés seuls dans sa chambre.

Des câlins avant le coucher

Les peluches, les poupées ou un “pyjama préféré” ne doivent pas être rejetés à l’heure du coucher. Ce sont de petits stimuli qui favoriseront notre intention et qui agiront comme éléments de persuasion lorsque l’enfant préférera continuer à jouer ou simplement lorsqu’il pensera qu’il n’est pas assez fatigué pour s’endormir.

Les parents doivent faire bon usage de ces ressources et éviter de créer une dépendance de l’enfant à l’égard de l’un de ces objets. Ils doivent être “complices”, mais ils ne sont pas irremplaçables. Ils ne doivent pas générer d’anxiété chez l’enfant au cas où il ne pourrait pas les utiliser une nuit où il dort à l’extérieur de la maison.

Le sommeil et le repos sont des choses de famille.

Enfin, il est essentiel que la famille conserve des habitudes de sommeil saines et correctes, car les enfants s’adapteront plus facilement au même rythme. Il est difficile de convaincre nos enfants de l’importance du repos si nous ne respectons pas des règles claires et distinctes que nous pouvons partager avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *