Sieste, point nécessaire et à part

Reposez-vous à midi. Il a un effet réparateur, car il réduit le stress et empêche le processus de vieillissement.

La sieste est une ancienne coutume de l’époque romaine, qui désignait la «sixième heure», une expression utilisée pour désigner le temps consacré au repos, après cinq heures de travail intense, qui coïncidait entre deux et quatre heures de l’après-midi.

Allongé après avoir mangé pour faire une sieste est une coutume transformée en tradition dans les pays méditerranéens qui s’est avérée être une activité bénéfique pour la santé physique et mentale de l’individu. En fait, diverses études ont révélé que cette pratique réduit le risque d’infarctus du myocarde et garantit que son effet réparateur réduit le stress et empêche le processus de vieillissement. Pour cette raison, cette coutume a franchi les frontières et a été institutionnalisée dans le monde entier comme thérapie pour le corps et l’esprit.

Après un repas copieux, en particulier les chaudes journées d’été, la phase de digestion commence dans laquelle le corps redirige le flux sanguin vers le système digestif. Avec moins de sang atteignant le cerveau, le corps devient somnolent et un besoin de repos se fait sentir. La pratique de la sieste laisse le cœur au repos et réduit les catécholamines, substances que le cerveau envoie au sang. De cette façon, en dormant, l’activité cérébrale diminue, la ségrégation de ces substances diminue et la fréquence cardiaque et la pression artérielle ralentissent.

Une demi-heure, ça suffit. La sieste ne signifie pas être allongé dans son lit, car un rêve de 20 minutes allongé sur un canapé peut suffire à vous vider l’esprit et à vous détendre. Il n’est pas recommandé de prolonger au-delà d’une demi-heure ou d’atteindre des stades de sommeil profond, car cela pourrait modifier négativement l’humeur et faire ressentir à la personne une sensation hébétée au réveil. Il pourrait également modifier le rythme de l’organisme, ce qui rend difficile de s’endormir la nuit, phénomène qui survient notamment chez les personnes âgées.

Le moment idéal pour se coucher est entre deux et trois heures de l’après-midi, car le corps reste synchronisé avec son rythme naturel. Une courte pause au milieu de la journée, sieste, s’est avérée améliorer les performances intellectuelles l’après-midi, permettant aux neurotransmetteurs cérébraux de se remettre de l’usure et des neurones quotidiens pour redevenir actifs.

De plus, la sieste devient importante dans la société d’aujourd’hui, car il a été démontré que maintenant vous dormez moins qu’auparavant en raison des rivières hautes que le jour imprime. Pour cette raison, quelques minutes de repos vers le milieu de la journée de travail sont si pratiques.

Une bonne habitude

· Promotion internationale. De nombreuses grandes entreprises aux États-Unis, en Suisse ou au Japon ont importé l’idée d’une sieste, créant des salles de repos pour leurs travailleurs.

· Préparations pour la sieste. Il est important d’avoir un bon environnement de repos. Garder la pièce sombre et fraîche et éteindre le téléphone portable peut vous aider à vous endormir. Parfois, il est conseillé de laisser d’autres sons ambiants, comme celui diffusé à la télévision, car ils peuvent vous aider à vous détendre et à dormir. Il est conseillé, en revanche, allongé sur le canapé au lieu de rester allongé dans son lit pour éviter d’atteindre les phases d’un sommeil profond et que la sieste n’a pas d’impact négatif sur l’ambiance.

· Seulement si tu veux. Si après avoir mangé, vous n’avez pas envie de dormir, il n’est pas pratique de forcer le corps. Il y a des gens qui ont besoin de beaucoup moins d’heures de sommeil que les autres et, de la même manière, il y a ceux qui montrent une plus grande tendance naturelle à dormir un peu après la nourriture. Vous devez vous occuper de ce dont le corps a besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page