Traitements de l’apnée : CPAP

En conséquence des arrêts respiratoires, des réveils fréquents se produisent. Le sommeil n’est donc pas réparateur et entraîne l’apparition de somnolence diurne, de fatigue chronique et même de troubles respiratoires et cardiovasculaires. C’est l’un des troubles du sommeil les plus fréquents dans la population adulte, estimé à 3-7 % chez les hommes et 2-5 % chez les femmes.

L’un des traitements non chirurgicaux les plus efficaces pour l’apnée du sommeil est la CPAP (Continuous Positive Airway Pressure).

Ce traitement de l’apnée consiste en un dispositif mécanique qui fonctionne en envoyant une pression positive continue pour maintenir les voies respiratoires ouvertes et empêcher qu’elles ne s’effondrent. L’utilisation du CPAP présente de nombreux avantages, le principal étant la disparition des arrêts pendant la nuit, ce qui réduit la somnolence diurne.

CPAP, quelques recommandations.

Cependant, certains patients signalent des problèmes liés à l’utilisation du CPAP. Il s’agit notamment de la bouche sèche, de la congestion, des éternuements, du nez sec ou de l’écoulement nasal. Ces problèmes peuvent être résolus grâce à certains des conseils suivants, bien que nous recommandions aux patients d’être patients, car le processus d’adaptation peut prendre un certain temps :

  • Portez un masque qui ne nous serre pas ou ne nous laisse pas en vrac, mais qui s’adapte parfaitement à nous ; non seulement à la forme du visage, mais aussi à nos mouvements pendant le sommeil, à notre posture et à notre confort (un masque qui ne nous rend pas claustrophobe, par exemple). Nous éviterons ainsi les éventuelles fuites qui assèchent le nez, les pertes d’air et les sensations désagréables.
  • Pour un nez sec, nous recommandons également d’utiliser un spray salin pour se coucher, ou même d’utiliser un appareil qui possède un humidificateur réglable.
  • Il est également important de s’habituer au masque en l’utilisant pendant la journée ; de se familiariser avec les sensations et de vérifier qu’il est bien ajusté.
  • S’il y a des problèmes pour s’endormir, il conviendra d’avoir de bonnes habitudes : toujours se coucher à la même heure, ne pas consommer de substances stimulantes, ne pas faire d’exercice pendant les dernières heures de la journée, etc.
  • La réalisation d’exercices de relaxation (comme la relaxation musculaire progressive) avant le coucher aide également à la réconciliation, car ils peuvent réduire l’anxiété liée à l’utilisation de l’appareil.
  • Vérifiez que le masque n’est pas sale ou collé, car il peut provoquer des bruits gênants qui rendent l’endormissement difficile.

Bien que ces recommandations aient été présentées, il est fondamental qu’elles soient toutes supervisées par le médecin qui les a prescrites et que les problèmes soient consultés avec ce professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *